Le 18 septembre 2018, le Conseil de l’Union européenne a prolongé le mandat de la mission de l’Union européenne au Niger pour soutenir le renforcement des capacités des intervenants nigériens en matière de sécurité en vue de lutter contre le terrorisme et la criminalité organisée (EUCAP Sahel Niger) jusqu’au 30 septembre 2020.

EUCAP Sahel Niger est une politique de sécurité et de défense commune (PSDC) de la politique étrangère et de sécurité commune de l’Union européenne. Elle est mise en place à partir de la Décision 2012/392/PESC du Conseil de l’Union européenne du 16 juillet 2012, à la suite d’une lettre d’invitation du 1er juin 2012 du Premier ministre nigérien au Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. Renouvelée en 2014 et en 2016, la mission est à nouveau reconduite jusqu’en 2020 avec un budget de 63,4 millions d’euros (41,527 milliards de Francs CFA) allant du 1er octobre 2018 au 30 septembre 2020.

L’objectif initial d’EUCAP Sahel est de permettre aux autorités nigériennes de mettre en œuvre le volet sécurité de leur propre stratégie pour la sécurité et le développement et d’améliorer la coordination régionale pour relever les défis en matière de sécurité commune (article 2 de la Décision 2012/393/PESC). Toutefois, depuis 2015 en pratique et 2016 officiellement, avec la modification de l’article 3 par la Décision (PESC) 2016/1172 du Conseil du 18 juillet 2016, EUCAP Sahel Niger a pour tâche de lutter contre la migration irrégulière.

Selon les ministres européens des affaires étrangères (Conseil de l’Union européenne), EUCAP Sahel Niger doit dorénavant permettre aux « forces de sécurité, […] [d’]élaborer des techniques et des procédures pour mieux maîtriser et combattre la migration irrégulière ».

 

Par l’INESI le 18 septembre 2018