Le Chef de l’État nigérien, M. Mahamadou Issoufou, est en visite d’État en République populaire de Chine (RPC). L’objectif du Président nigérien est d’effectuer des discussions en vue de renforcer et de diversifier la coopération entre la RPC et le Niger.

M. Mahamadou Issoufou, avait déjà été reçu individuellement le 31 août 2018 par M. Xi Jinping, président de la RPC, en marge du 7eSommet du FOCAC. Ce dernier avait alors précisé que « la Chine et le Niger sont de bons amis jouissant d’un respect mutuel et d’une confiance réciproque et de bons partenaires menant une coopération mutuellement bénéfique et gagnant-gagnant ».

Les deux chefs d’État se sont rencontrés, le mardi 28 mai 2019, à la Place de la Porte d’Est du Grand Palais du Peuple, à l’occasion de la cérémonie officielle. M. Issoufou a relevé et salué l’attachement de la RPC aux cinq principes de la coexistence pacifique. Ces principes sont relatifs :

1 – Au Respect mutuel de l’intégrité territoriale et de la souveraineté ;

2 – À la Non-agression mutuelle ;

3 – À la Non-immixtion mutuelle dans les affaires intérieures ;

4 – À l’Egalité et aux avantages mutuels ;

5 – À la Coexistence pacifique.

Ces principes ont été rendus célèbres à partir du Communiqué conjoint, du 28 juin 1954, de M. Chou En Laï, Premier ministre et Ministre des Affaires étrangères de la RPC et M. Jawaharlal Nehru, Premier ministre et Ministre des Affaires étrangères de la République indienne. Le Ministère des Affaires étrangères de la RPC s’emploie toujours à projeter ces principes dans ses relations extérieures et M. Xi Jinping y voit une « défense énergique des droits et des intérêts des nombreux pays en développement », lors de son discours, du 28 juin 2014, à  la Conférence commémorative
du 60e anniversaire de la publication de ces principes.

Le Président de la République du Niger appréhende cette approche chinoise du droit international dans une perspective d’aide à l’autonomisation du Niger dans ses relations extérieures avec le soutien actif de la RPC à la mise en œuvre de l’Agenda 2063 de l’Union africaine (UA) et à la réalisation de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf) dont l’entrée en vigueur collective devrait être annoncée en Juillet 2019, lors du Sommet des Chefs d’État de l’UA à Niamey.

Par la voix de son Président, le Niger a manifesté son souhait de participer à l’initiative de « la Ceinture et de la Route » qui emprunte les routes antiques de la soie.

© Crédit photo : Xinhua/Liu Weibing

M. Xi Jinping accueille favorablement la proposition nigérienne pour effectuer des projets majeurs dans le domaine des infrastructures, améliorer les conditions de vie des populations, et développer l’énergie et l’agriculture. Pour lui, « tant que tous les pays suivront une voie de développement conforme à leurs propres conditions nationales, coopéreront à la construction conjointe de « la Ceinture et la Route », et s’orienteront vers l’objectif de construire une communauté de destin pour l’humanité, nous obtiendrons des succès sans aucun doute ». Dès lors, pour M. Issoufou, l’initiative « la Ceinture et la Route » proposée par M. Xi incarne « le concept gagnant-gagnant au lieu d’un jeu à somme nulle, et elle profitera au monde entier».

En plus des questions relatives à la paix et à la sécurité internationales qui ont été abordées, concernant notamment le G5 Sahel et la lutte contre le terrorisme, les deux États ont procédé à la signature des accords et protocoles suivants :

-accord cadre de coopération économique et technique ;

-mémorandum d’entente pour la construction conjointe de la ceinture économique de la route de la soie et de la route de la soie maritime du 21e siècle ;

-accord cadre sur l’octroi d’un prêt préférentiel pour la construction d’une station de traitement d’eau potable à Niamey ;

-échanges de lettres pour les études de faisabilité du projet de restauration de la route Tahoua-Tamaya ;

-échanges de lettres pour le projet de construction de la route bitumée desservant l’hôpital Général de Référence de Niamey ;

-Mémorandum d’entente pour la mise en œuvre conjointe des mesures économiques et commerciales des « huit initiatives majeures » du sommet de Beijing sur la coopération Sino-Africaine.

En marge de sa visite d’État en RPC, le Président de la République du Niger s’est rendu au Forum de la Foire Internationale du commerce des Services de Beijing (CIFTIS).

© Crédit photo : Présidence de la République du Niger

Le Président de la République est revenu sur les « énormes potentialités du sol et du sous-sol » du Niger avec des « véritables opportunités d’investissement ». Il s’agit entre autres du :

-domaine minier (uranium, or, phosphate, fer, lithium, thorium, cassitérite, charbon) ;

-domaine pétrolier et gazier (avec des réserves prouvées estimées à plus de 700 millions de barils et 16 000 millions de m3) ;

-domaine de l’Énergie (avec l’hydro-électricité, le charbon et le solaire) ;

-domaine de l’industrie (par la mise en valeur et la transformation industrielle des produits agro-pastoraux à fort potentiel comme le souchet, l’oignon, les haricots, les cuirs et les peaux, la viande et le lait. Il en est de même dans le domaine des matériaux de construction notamment le granite, le ciment, le marbre et la céramique).

M. Issoufou a en outre visité le quartier général du géant des télécommunications chinois HUAWEI.

© Crédit photo : Présidence de la République du Niger

Par L'INESI Le 29 Mai 2019